1er congrès régional de la section
Bourgogne-Franche-Comté
Rendez-vous à Dole les 18, 19 et 20 mai 2017 !

Programme du congrès


Le 19 mai prochain les sections ATTF de Bourgogne et de Franche-Comté vont fusionner pour se caler sur la région administrative de Bourgogne-Franche-Comté, en organisant le 1er congrès de cette nouvelle entité.

Les bureaux des deux régions ont retenus la Ville de Dole pour cet évènement qui se déroulera à la Commanderie, 2 rue d’Azan ou se tiendra le salon professionnel organisé pour l’occasion.

Le programme de la journée :

09h00
16h00

Exposition des partenaires professionnels

11h30

Inauguration de l’exposition par M. le Maire de Dole, suivi d’un vin d’honneur

12h30

Déjeuner

16h00
17h30

Thème technique avec SMACL Assurances

17h30
18h30

Assemblée générale fondatrice de la nouvelle région

18h30
19h00

Dernières assemblées générales des deux régions

Inscription

Exposant professionnel

Vous êtes un professionnel et vous souhaitez présenter votre savoir-faire ? Vous pouvez pour cela participer à notre congrès en tant qu'exposant et/ou réserver un encart de publicité dans la plaquette qui sera remise à l'ensemble des congressistes. Pour cela, merci de télécharger le bulletin d'inscription et de nous le retourner selon les modalités indiquées.:

Partenaires du congrès

Ils font confiance au salon des techniciens territoriaux
en s'exposant à la Commanderie de Dole

Ils nous accompagnent en s'annonçant dans la plaquette du congrès

Pourquoi à Dole ?

Pourquoi la ville de Dole pour accueillir le premier congrès de la fusion des sections ATTF de Bourgogne et de Franche-Comté ?

Plusieurs facteurs ont concouru à ce choix, la plupart rejoignent les valeurs de notre grande famille regroupant techniciens et ingénieurs, fidèles partenaires des élus en charge des territoires.

L’attrait de son histoire et la référence à ses racines communes aux Bourguignons et aux Comtois

De la celte Dolla à la capitale du pagus Amaous instituée par les Burgondes au VIè siècle futur Val d’Amour, de la capitale du Comté de Bourgogne à celle de la Franche-Comté jusqu’à l’annexion française, Dole, et non point DôLE, tantôt séquane, tantôt romaine, tantôt bourguignonne, fut alternativement germanique, autrichienne, espagnole, française.

Son attachement territorial, sa fidélité à sa gouvernance et sa résistance aux appétits externes

Dole la vaillante, Dole mère de la devise « comtois rend toi nenni ma foi »,  cité enviée, cité historique puissante par ses institutions, son parlement et son université des deux Bourgognes, Dole résistante, parfois conquise, Dole martyrisée par les troupes de Louis XI, incendiée alors, rasée presque entièrement, où seuls une poignée de survivants d’ardents défenseurs y seront condamnés à vivre dans les caves, Dole renaissant de ses cendres tel le Phénix , plus flamboyante encore, plus européenne.
>Dole qui, en 1668, tourna, volets clos, le dos au Roi Louis XIV défilant dans ses rues.
Dole qui perdra son statut de capitale de la province pour avoir résisté à la France lors du rattachement définitif de la Franche-Comté au royaume au XVIIè siècle.

Sa prestance discrètement assumée

Dole n’est pas une ville facile qui s’offre sans détour ; cité mystique et noble, Dole pudique, ne dévoile ses atours et ses charmes cachés qu’aux visiteurs avertis.
Sa collégiale, altière basilique du XVIème, à la tour dressée comme un phare, comme un campanile veille sur la Cité, labélisée d’Art et d’Histoire, du haut de son balcon ; l’offre culturelle n’est pas non plus en reste et à cela Dole y ajoute un titre de ville gastronomique !

Ses grands personnages bâtisseurs, gouverneurs, protecteurs, génie scientifique

Dole a su retenir l’intérêt de tous ces Grands : de Saint Martin de Tours à Saint Germain de Besançon, du Roi Burgonde Gondebaud au Comte d’Amaous, du Comte Renaud III à l’empereur Frédéric Barberousse, de la Princesse Alix de Méranie à la Comtesse Mahaut d’Artois, de la Reine Jeanne au Duc de Bourgogne Eudes IV, de la comtesse Marguerite 1ère de Bourgogne à la Comtesse Marguerite III de Flandre, du Duc de Bourgogne Philippe le Bon à l’empereur Charles Quint, de Jean de Boyvin et bien d’autres encore dans cette illustre parade qui nos mène à Louis Pateur, né à Dole le 27 décembre 1822, scientifique, chimiste et physicien, savant émérite, pionnier de la microbiologie, père de la pasteurisation et, entre autres, du vaccin antirabique.
Toutes et tous ont édifié Dole, l’ont cultivée, développée, franchisée, protégée, élevée au rang des plus grandes villes d’Europe ou l’on fait connaitre mondialement !

Sa dynamique

De Dole, la plus grande ville du Jura, cumulant près de 10% de la population du département, au Grand Dole fort de 47 communes et plus de 53.000 âmes, les technologies sont ici bien présentes.
De la clé électronique à la pétrochimie, de la fibre numérique aux bornes pour véhicules électriques, de la production fromagère mondialement dégustée à celle d’aliments à base d’insectes, de la pratique cycliste à la propulsion à l’hydrogène , Dole partie prenante du pôle métropolitain Centre Franche-Comté est à la croisée des grands flux économiques.
Avec son agglomération, Dole, chantre de la protection environnementale, chouchoutant sa Jeunesse, a bien tout d’une grande, tournée plus encore vers son avenir en appui sur son patrimoine historique, ses richesses culturelles et ses technologies innovantes !

L’offre déterminante de Monsieur le Député-Maire et d’ « Hello Dole » dans le choix de Dole

Dole développe son tourisme d’affaires et s’est doté pour cela d’un guichet unique « Hello Dole » ; l’accueil bienveillant de Monsieur Jean-Marie SERMIER, Député-Maire, les propositions d’offre de services de Madame Sylvie LEBEC Directrice générale d’Hello-Dole avec l’aval de Monsieur Jean-Pascal FICHERE, son Président, Président du Grand Dole, ont été déterminants dans notre choix avec en sus, dans la décision, notre joker, Jean-François MONDON, membre du bureau régional des techniciens comtois, Dolois de cœur et de résidence, nommé, comme il se devait, Commissaire de ce 1er congrès de la nouvelle section Bourgogne-Franche-Comté de l’Association des techniciens territoriaux de France.
La Commanderie de Dole sera ainsi, le 19 mai 2017, le Temple des activités conjointes des techniciens territoriaux de Bourgogne-Franche-Comté et de leurs partenaires.

Le parcours touristique et culturel des congressistes

Dans le programme historique de visites des congressistes, nos accompagnants se rendront successivement, vendredi 19 mai, à la forêt de Chaux, dernier campement comtois de Louis XIV et de sa cour lors de l’ultime conquête française de 1674, pour y découvrir les baraquements des anciens charbonniers, puis à Pesmes, l’un des plus beaux villages de France, autre cité fidèle à son empereur romain germanique, village de front de résistance aux conquêtes françaises, abrite la sépulture de Jean d’Andelot, Capitaine et Bailli de Dole, 1er écuyer de Charles le Quint, lequel contribua à la capture du Roi de France François 1er malgré la blessure que celui-ci lui infligea au combat.
Les congressistes déambuleront le lendemain, au pas du chat, au cœur de la Ville de Dole, qui leur dévoilera, pour les plus attentifs, une partie de ses charmes ; nul ne doute qu’ils y reviendront pour en découvrir d’autres encore dissimulés ou souterrains, approcher ses trésors culturels précieusement conservés.

Vue générale de la Commanderie de Dole

La Commanderie, vue générale

Vue aérienne de la Commanderie de Dole

La Commanderie, vue aérienne

Informations Exposants

Lieu et date

Vendredi 19 mai
à La Commanderie, 2 Rue d'Azans, 39100 Dole

Contacts